Malika Zarra se produit à Washington

image

L’artiste marocaine Malika Zarra a animé un concert, récemment à Washington, dans le cadre de la 9ème édition du festival du mois de la francophonie, lancé le 26 février dans la capitale fédérale américaine. Mêlant jazz et musique traditionnelle marocaine, Malika Zarra, auteur, compositeur et interprète, chante en arabe, en français et en anglais, proposant au public des mélodies exotiques et originales.

Puisant dans l’héritage de sa culture marocaine, musiques Chaabi, amazigh et Gnawa, l’artiste, qui possède «une voix de velours» selon les critiques, a présenté des sonorités donnant la mesure de la richesse d’une identité plurielle, symbole d’une rencontre de l’Orient et l’Occident. L’artiste dit elle-même être une sorte de «caméléon multiculturel» qui change et passe sans efforts d’une langue et d’une culture à une autre, les unissant et les utilisant pour les enrichir l’une l’autre. Vivant actuellement à New-York où elle s’est imposée rapidement dans le milieu du Jazz et de la World Music, Malika Zarra est parvenue à se faire connaître comme une artiste de la nouvelle vague du «jazz oriental». MAP / AUJOURD’HUI LE MAROC - Le 26-03-2009

tags: